Le Manapany Festival 2014, édition Bloc

Le Manapany Bloc Festival 2014Tout commence en Novembre 2011 ; je fais un Canyon, Takamaka (prononcer TAKA-MAKA !), avec Evasion Kreol et j’y rencontre Patxi, Moniteur canyon Breveté d’état. Quand je lance 0-3000, Patxi fait parti de mes tous premiers clients. Il parle de moi à son club de canyon, dont fait parti Mathieu, qui croise quelques jours plus tard Fréderic, Président de la section Canyon de la FFME et lui glisse mes coordonnées. Frédéric les transmets à son homologue de la section Escalade en site naturel, qui les donne à son tour à Baptiste avec qui il part le lendemain à Madagascar faire des grandes voies, Baptiste étant à la recherche en urgence d’un casque. Je rencontre Baptiste quelques heures après son appel, lui vend un casque, et il me parle d’un projet qui doit se monter dans quelques mois ; Le Manapany Bloc Festival, co organisé par Loïc qui dirige l’Entrepôt, salle de Bloc à Saint Pierre. Je rencontre Loïc, et mettons en place un partenariat pour cet événement : J’apporte des lots en contre partie de quoi je suis présent sur l’événement, l’occasion pour moi de me faire connaître, de faire savoir que j’existe, et de présenter entre autre ma gamme grimpe.

Je me pointe sur place le 20 septembre au matin, 1ere claque : le site ! Sur une esplanade qui surplombe l’océan bordé de roches volcaniques sombres, sont installés 3 blocs flambants neufs qui ont été montés la semaine passée jusque tard dans la nuit qui vient de s’achever. Le soleil rasant qui vient de passer au dessus des montagnes, le calme (il est encore très tôt)

Fabuleux !

J’installe mon stand, les premiers participants arrivent, demandent où l’on s’inscrit au contest, des chaussons commencent à joncher les matelas, on voit apparaître les premiers shorts blanchis par la magnésie…. Les grimpeurs commencent maintenant à affronter les blocs, buttent sur les problématiques, regardent le bloc la tête levée, une main dans la poche à magnésie accrochée à l’arrière de leurs shorts, ou bien les bras dans les positions qu’ils devront prendre pour sortir le bloc. Ca discute, échange, confronte ses solutions, ça teste, essaie, ré essaie, réussit….

Les qualifs se terminent, place à la finale : on assiste à des pas audacieux, à des jetés spectaculaires, on entend des cris de rage, des applaudissements et des bravos enjoués. Les spectateurs sont là en nombre, on constate que le pari est réussi : le bloc est une discipline spectaculaire, la transition du surf au bloc a prise sur ce Festival sport et musique. C’est ensuite au tour des qualifs de la catégorie Elite, le niveau grimpe encore d’un cran. Elles se terminent à la nuit tombée, les blocs éclairés par des lumières colorées, en arrière plan les couleurs chaudes du soleil couchant sur l’océan.

Le lendemain matin c’est au tour des Marmailles de 7 à 14 ans ; leur détermination n’a rien à envier à celle des adultes, elle paraît même plus féroce encore. Dès leur arrivée, on les sent impatients. Ils se révèlent infatigables, et s’acharnent plus de 2h sur les blocs pour en sortir un maximum durant cette phase de qualif, qui déterminera ceux qui participeront à la finale un peu plus tard. Ils sont accompagnés de leurs parents, de leurs entraineurs, qui les coachent, font la parade. Il règne aux abords des blocs une ambiance joyeuse mais déterminée, une effervescence, une émulsion qui fait plaisir à voir. Les qualifs se terminent, la stand est rempli des grimpeurs de tous ages : Découverte du mato’s, des nouveautés, le short MAMMUT Realization avec Harnais intégré fait parti des attractions en raison de l’aspect innovant du concept. Ca discute mato’s, solutions, grandes voies. Je surprends des grimpeurs confirmés à présenter les différents modèles de dégaines à des pratiquants débutants, leurs expliquer pourquoi et comment on choisi tel ou tel modèle, pour quelles situations…. J’adore cet échange, mêlé de retour d’information, d’histoires comptées, le partage tout simplement. La gamme PRIMUS de réchauds et lanternes rencontre un vif succès. Nombreux sont ceux qui recherchent des solutions efficaces, légères et abordables pour leurs Treks.

La finale Marmaille débute. On sait tout de suite que l’on a devant soi la prochaine génération de grimpeurs / compétiteurs péï. L’ambiance est toujours aussi bonne, ça vanne, ça encourage, la détermination est certaine. Ce qui m’impressionne le plus, c’est l’exigence de ces jeunes vis à vis d’eux même. Ils ne sont pas là pour mettre la poussière sous les tapis…. Le public toujours aussi nombreux décuple par ses encouragements les performances des grimpeurs. Quelques uns sortent du lot, par leur niveau, on ne s’étonne pas de découvrir que le vainqueur benjamin est le frère de la gagnante minime, dont le père (figure du bloc local) assiste ému à la victoire de ses enfants.

Le bloc du Manapany Bloc Festival à la Réunion.

La finale élite en fin d’après midi : l’apothéose ! Un niveau de malade, une ferveur impressionnante qui déferle dans le public à l’occasion des jetés les plus spectaculaires et des pas les plus techniques. On constate une fois de plus l’engouement pour cette discipline, le niveau impressionnant des compétiteurs. Une fois les prix remis, on savoure la réussite de cette première du Manapny Festival édition Bloc, on rêve bien sur au retour du surf, le festival pourrait se transformer en une version multi sports, tant la philosophie et les pratiquants de ces disciplines se rejoignent sur de nombreux aspects.

Pour ma part c’est une réussite complète ; le plaisir d’avoir contribué à cet évènement, la qualité et le nombre des rencontres m’encouragent à pousser dans cette direction des partenariats sur évènements sportifs. Prochaines dates : Le Grand Canyon à Cilaos le 18 Octobre et le 7a Bloc à Saint Leu les 8 et 9 novembre 2014.

L’équipe 0-3000



Il n'y a aucun commentaire soyez le premier.